Comment vous avez dit « distributeur automatique » ! Mais quelles sont les règles d’hygiène ?

Je l’avoue… il faut chercher longtemps pour obtenir l’information. De plus, c’est pas toujours très clair car nous sommes noyés par le nombre de réglementations qui peuvent exister.

Mais voilà, j’ai la réponse à votre question !

 

Tout d’abord souvenez-vous de ce schéma récapitulatif conçu rien que pour vous, où je vous explique quelle réglementation il faut suivre en fonction de la denrées alimentaire que vous commercialisez.

Je vous  remets ce schéma car il m’évitera un trop long discours… au risque de vous endormir. Et ce n’est pas ce que je recherche.

distributeur automatique, remise directe

Remise directe – Différence entre les denrées alimentaires d’origine Végétale ou Animale

 

En résumé :

Si dans votre distributeur automatique, vous vendez UNIQUEMENT des denrées alimentaires d’origine végétale alors vous suivrez la réglementation du 9 mai 1995.

Mais, si vous faites des produits alimentaires avec des matières premières d’origine animale, même une infime quantité (comme le beurre par exemple) alors vous devez suivre la réglementation du 21 décembre 2009.

 

Ok, vous allez me dire… mais que disent ces réglementations !

 

Pour ceux qui sont concernés par le règlement du 9 mai 1995

Depuis le 9 mai 1995 donc, il faut que les distributeurs automatiques soient conçus, construits, installés, nettoyés, entretenus et utilisés de manière à éviter la contamination des denrées alimentaires.

C’est simple comme « bonjour » !

Il faut aussi éviter toute présence d’insectes et autres animaux.

 

Les parties des distributeurs destinées à être en contact avec les aliments doivent être bien entretenues, faciles à nettoyer et à désinfecter. Elles doivent être maintenues en état permanent de propreté (d’où l’importance des matériaux lisses et lavables).

 

Il faut impérativement que les denrées alimentaires soient conservées à des températures inférieures à 4°C !

Car ainsi, cela permet de limiter (pas de supprimer) l’altération des aliments par les micro-organismes ou  de toxines. C’est d’ailleurs pourquoi, il faut remplacer les produits dès qu’ils arrivent à leur DLC !

 

En vue de permettre en particulier la vérification des conditions d’entretien des distributeurs automatiques par les inspecteurs chargés des contrôles, le nom de la personne responsable ainsi que son adresse et son numéro de téléphone sont apposés de manière à être lisibles de l’extérieur de l’appareil.

 

Pour ceux qui sont concernés par le règlement du 21 décembre 2009

Depuis le 21 décembre 2009, les distributeurs qui proposent des sandwichs ou autres produits d’origine animale doivent respecter :

a) les critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires ;

b) les procédures nécessaires pour atteindre les objectifs fixés afin que le présent règlement atteigne son but (c’est-à-dire éviter toutes contamination grâce aux bonnes conditions d’hygiène) ;

c) les exigences en matière de contrôle des températures applicables aux denrées alimentaires ;

d) le maintien de la chaîne du froid ;

e) les prélèvements d’échantillons et analyses.

 

Mais, il doivent aussi proposer les produits au fur et à mesure des besoins des consommateurs. De plus, les informations relatives à l’identification du produit et à sa durée de vie sont conservées durant toute la détention de celui-ci.

Et pour finir, le nom de la personne responsable de distributeurs automatiques ainsi que son adresse et son numéro de téléphone doivent être apposés lisiblement à l’extérieur des appareils.

 

Voilà c’est  tout !

Vous savez ce qu’il vous reste à faire 😉

 

 Source : Dossier d’agrément (DGAL/SDSSA/N2006-8045 du  16 février 2006)

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.