Connaissez-vous les critères microbiologiques des produits que vous remettez à vos clients ?

Le paquet hygiène impose aussi deux autres règlements (882/2004 et 854/2004) aux services de contrôle (DGAL, DGCCRF et DGS).

 

paquet hygiène, règlements, règlement, réglementation, européenne, hygiène, aliment, sécurité, alimentaire, restaurant, restauration, bar, brasserie, snack, ferme-auberge, pizzeria, restaurant traditionnel, crêperie, café-brasserie, noce, banquet, traiteur, formation, remise direct, elearning, table d’hôte, restauration touristique, 852/2004, 853/2004, 178/2002, HACCP, reglementation, définition, agrément, sanitaire, contrôle, agrément sanitaire, micro-organismes, microorganismes, bactéries, levures, virus, microbes, moisissures, nuisibles, critères

Le réglement (CE) n°2073/2005 définit les critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires et ceci par l’intermédiaire de 2 critères microbiologiques :

 

Les critères microbiologiques d’acceptabilité du lot

Il faut savoir que le critère d’acceptabilité d’un produit est obligatoire pour les denrées alimentaires prêtes à être consommées qui permettent le développement de la Listeria (c’est-à-dire quasiment toutes les denrées alimentaires). Voir page 9 du réglement (CE) n°2073/2005, le critère d’acceptabilité de ces aliments est donc une absence de Listéria dans 25 g de ces denrées alimentaires.

Sauf pour :

  • les denrées alimentaires ont fait l’objet d’un traitement thermique ou d’une autre transformation efficace pour éliminer L. monocytogenes, lorsque la recontamination n’est pas possible après ce traitement (par exemple, les produits traités thermiquement dans leur emballage final),
  • les fruits et légumes frais, non découpés et non transformés, à l’exception des graines germées,
  • le pain, les biscuits et les produits similaires,
  • les eaux, boissons non alcoolisées, bière, cidre, vin, boissons spiritueuses en bouteille ou conditionnés et produits similaires,
  • le sucre, miel et confiserie, y compris les produits à base de cacao et de chocolat,
  • les mollusques bivalves vivants,
  • et le sel de qualité alimentaire.

Pour ces aliments, le critère d’acceptabilité de la denrée alimentaire n’est donc pas imposé.

 

Attention, je ne parle ici que des denrées alimentaires prêtes à être consommées, volontairement. En effet, je m’adresse essentiellement à vous restaurateurs, gérant ou exploitant de restaurant. Cependant, il existe d’autres critères microbiologiques d’acceptabilité pour les autres types d’aliment.

 

Les critères microbiologiques d’acceptabilité du procédé

Pour les critères d’acceptabilité du fonctionnement du procédé, il existe des tableaux récapitulant tous les critères microbiologiques. Ceci dans l’objectif que tous les acteurs concernés (professionnels, administrations DGAL, DGCCRF & DGS, laboratoires) puissent disposer des mêmes bases dans le cadre de l’élaboration et de la vérification des plans de maîtrise sanitaire. Vous pouvez les voir ici.

 

Crédit photos : © Fotolia.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires

  • Bonjour?
    Quel est la sanction contre une boucherie qui met à la vente de la viande pré-hachée?car je vois ça chez certains boucher
    Quel est l’article du paquet hygiène qui précise la durée de conservation ou la préparation de la viande hachée?
    A bientôt.