Les dessous d’un drame : le nettoyage/désinfection

Aujourd’hui, voici un témoignage d’un membre du blog sur son travail dans un restaurant ouvrier.

 

Je suis employée depuis 3 ans en CDI dans un restaurant ouvrier.

Dans le cadre de mon travail, je dois m’occuper de la réception, du service et de la caisse, … en gros je gère la salle et la propreté des lieux. Mon employeur est quant à lui le cuisinier du restaurant.

Je nettoie toute la salle (tables, chaises,…) avec une éponge, qui ne m’est pas toujours facile de renouveler régulièrement, et avec de l’eau !

Les sanitaires sont faits également à l’éponge et à l’eau, faute de produit désinfectant. 

Je m’organise pour ne pas mélanger mes affaires déjà que je trouve cela pas très propre. Mais, j’ai régulièrement une collègue remplaçante qui s’en moque et je retrouve régulièrement l’éponge des toilettes avec celle de la salle.

Mon employeur est souvent pressé de partir après le service et ne me laisse pas finir le nettoyage de mon espace de travail.

Résultat : le lendemain, je commence dans un restaurant où les clients du bar son déjà là. Impossible de passer la serpillère, ni dans la salle, ni dans les sanitaires, quand l’établissement est ouvert.

Par conséquent, le sol n’a pas le temps de sécher que les gens piétinent déjà par dessus mon travail. Résultat le service commence avec un restaurant encore plus sale que la veille !

Hier encore j’ai eu droit à la remontrance du patron qui m’attendait à la porte : « Laisses, le ménage c’est le matin qu’il doit se faire pas après le service ! ».

Je ne suis pas du tout d’accord avec lui mais que puis-je faire ?

A part arriver au travail plus tôt sachant que les heures supplémentaires n’existent pas à ses yeux.

 

Tout d’abord, je tiens à remercier cette personne d’avoir pris le temps de m’écrire ce témoignage.

Je vais donc répondre à ses différentes interrogations concernant le nettoyage/désinfection du restaurant et des sanitaires.

 

Quand faire le nettoyage/désinfection ?

Pour commencer, vous avez raison.

Le nettoyage/désinfection doit se faire après chaque service. En effet, cela évite à la crasse de sécher et de se colmater dans les trous ou les joins du carrelage. De plus, le fait de procéder après le service vous permet de gagner du temps…car vous allez passer moins de temps à gratter pour supprimer cette crasse.

Ce que je peux vous proposer : c’est de montrer à votre responsable le guide des BPH au niveau de la page 204 sur la fréquence du nettoyage et de la désinfection du sol d’un restaurant.

S’il ne veut pas entendre votre argument.

Venez-y plutôt le matin et ne faites que le nettoyage de la partie restaurant en omettant sensiblement l’accès au bar (dites-lui alors que vous êtes désolée de prendre autant de temps mais que vous devez gratter plus car tout est sec et que ce serait plus rapide aussi avec des produits efficaces !).

 

Le matériel de nettoyage/désinfection

Ensuite, il est vivement recommandé de ne pas mélanger le matériel permettant de nettoyer des sanitaires du matériel permettant de nettoyer les tables ou la salle du restaurant. Je pense que les clients n’apprécient pas d’utiliser des toilettes qui sont soit mal entretenues soit mal tenues (dû à des clients pas très respectueux ! Cela arrive aussi !).

Sachez tout de même que vous devez nettoyer (savonner) puis désinfecter. Ces 2 actions demandent 2 types de produits d’entretien spécifiques. Les produits de nettoyage qui sont les détergents et les produits de désinfection qui sont les désinfectants.

Il existe aussi des produits qui réalisent les 2 actions simultanément 😉 Un vrai gain de temps !

 

Voilà, j’espère que j’ai pu vous aider dans votre démarche 😉

Et continuez de vous renseigner vous avez raison !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un commentaire

  • Les bases du métier ne sont respectées par le responsable de cet organisme !
    Voici quelques lignes à son intension :

    LES GRANDS PRINCIPES DE L’HYGIENE

    Définition de l’hygiène
    Nom féminin du grec hugieinon : salubre, sain

    La chaîne de l’hygiène
    Le respect des règles d’hygiène est l’affaire de tous. En effet, la lutte contre les microbes est un travail individuel et collectif. Appliquer les règles d’hygiène, c’est respecter le travail des autres et assumer les responsabilités inhérentes à son travail.
    C’est l’ensemble :
    – des moyens individuels ou collectifs,
    – des principes et des pratiques

    mis en œuvre pour préserver les aliments des dégradations causées par les micro-organismes et éviter la transmission de microbes pathogènes.

    Respect du travail des autres (acteurs, clients, usagers….)
    Respect du Travail individuel et collectif
    Responsabilités propres à son travail

    En clair cela s’appelle :

    Le respect des règles d’hygiène est l’affaire de tous. En effet, la lutte contre les microbes est un travail individuel et collectif. Appliquer les règles d’hygiène, c’est respecter le travail des autres et assumer les responsabilités inhérentes à son travail.

    Si un responsable d’organisme nourricier ne comprend pas cela c’est très grave.
    De plus au-delà des bonnes pratiques, il existe des formations rémunérées pour tous les personnels. (cadre et exécutant)
    Je ne parle pas de la règlementation en vigueur qui devrait être acquise…