[membership-content] Bonjour [member first-name],

Je tenais à vous signaler que je suis actuellement en congé maternité.

[other]

Vous êtes restaurateur ?

Devez-vous GRATUITEMENT membre du blog et
recevez LE guide pour déclarer votre activité à la DDPP en plus d'autres outils ;-)

[membership-registration-compact-form id=1]

Déjà inscrit ? Connectez-vous ici.

[/membership-content]

Que dit la législation sur la fabrication d’un produit sous-vide (conditionnement et/ou cuisson) ?

Saviez-vous que la cuisson sous-vide d’un aliment permet d’obtenir ainsi un produit de 5ème gamme ?

C’est une technique qui a été inventée par un restaurateur en 1974.

Non, c’est pas M. Sous-vide… c’est M. Georges Pralus. Et c’est un grand cuisinier qui a d’ailleurs ouvert une école à son nom pour dispenser son savoir-faire.

Il a donc inventé la 5ème gamme, grâce à sa technique de cuisson sous-vide.

Il est important de bien faire la différence entre la MISE sous-vide et la CUISSON sous-vide.

paquet hygiène, reglement, règlement, réglementation, européenne, hygiène, aliment, sécurité, alimentaire, restaurant, restauration, bar, brasserie, snack, ferme-auberge, pizzeria, cafétaria, crêperie, café-brasserie, noce, banquet, traiteur, formation, remise directe, elearning, table d’hôte, restauration touristique, 852/2004, 853/2004, 178/2002, HACCP, reglementation, agrément, sanitaire, contrôle, agrement, micro-organismes, microorganismes, bactéries, levures, virus, microbes, moisissures, nuisibles, critères, traçabilité, consommation, PMS, plan de maîtrise sanitaire, TIAC, toxi-infection alimentaire, conception, ouvrir, locaux, estampille CE, 2012, hygiene, législation, sandwich

Cuisson sous-vide VS une simple mise sous-vide !

Mise sous-vide

La mise sous-vide est généralement réalisée pour des produits frais, c’est ce que l’on nomme le « conditionnement sous-vide ».

Il est d’ailleurs préconisé dans [membership-content] le guide des bonnes pratiques d’hygiène pour les restaurateurs, de coupler cette technique de conservation à la congélation.

En effet, la mise sous-vide entraine une diminution significative de l’oxygène. Ainsi on obtient un conditionnement étanche à l’environnement (bactérie, mauvaise odeur, humidité…). Cependant, si le produit frais est de mauvaise qualité alors la flore anaérobique (qui n’utilise pas d’oxygène pour vivre) va se développer.

C’est pour cette raison, qu’il est fortement recommandé de coupler le conditionnement sous-vide à une congélation…. Car qui connaît un produit frais excluant totalement les microbes !! C’est complètement impossible tout le monde le sait !

Bref, vous savez maintenant ce qu’est le conditionnement sous-vide…. Alors comment procéder pour la cuisson sous-vide ?

 

Cuisson sous-vide

Cette technique consiste à associer les 2 techniques :

  •  le conditionnement sous-vide avec ses avantages (la denrée est dans un emballage étanche à l’environnement) ;
  •  la cuisson tue les microbes comme une pasteurisation. Cet avantage est augmenté par la présence du conditionnement sous-vide. En effet, cet emballage permet un meilleur transfert des échanges thermiques entre l’eau bouillante et la denrée alimentaire.

Ah oui, j’ai oublié de vous préciser que la cuisson se faisait forcement par immersion dans de l’eau bouillante !

 

La cuisson sous-vide permet, donc, d’avoir un emballage étanche ET une pasteurisation du produit.

Comme la denrée alimentaire est pasteurisée, un peu comme une conserve, il n’y a plus besoin de réaliser une congélation par la suite.

On peut même la conserver à température ambiante, si toutefois, la cuisson a bien été réalisée. Dans tous les cas, ce produit peut se garder très longtemps dans un réfrigérateur.

 

Voici un lien vers un site qui donne la température qu’il faut obtenir à cœur et le temps nécessaire pour que la pasteurisation soit efficace et ceci pour plusieurs types de denrées.

 

La note de service du 28 juin 2011, vous permettra de vérifier des points essentiels lors de votre cuisson sous-vide. Ce document reprend 3 points importants à mettre en pratique de façon attentive pour l’utilisation de cette technique. Je vous précise que ces informations ne sont pas considérées comme suffisantes pour assurer la sécurité sanitaire du consommateur. Mais ceci vous donne déjà une bonne base 😉

Les points à vérifier sont donc :

  1. Adéquation des matériaux de conditionnement utilisés par rapport à l’usage attendu (existence d’une déclaration de conformité).
  2. Maîtrise de l’étanchéité des soudures.
  3. Vérification de la conformité du mélange gazeux dans le cas de conditionnement sous atmosphère modifiée.

 

De plus, l’AFSSA (saisine n°2007-SA-0174) vous donne les critères microbiologiques à respecter pour valider le processus que vous avez mis en place et ceci, pour chaque catégorie d’aliment. Vous pouvez le télécharger ici.

 

Je pense qu’il est important de préciser que l’arrêté du 26 juin 1974 relatif aux conditions hygiéniques de congélation, conservation et décongélation des denrées animales et d’origine animale a été abrogé.

 

Frais VS congelé/sous-vide

Vous savez que l’Etat français souhaite maintenant mettre en place un arrêté obligeant les restaurants à afficher sur leur carte l’état de fraicheur de leurs produits. C’est-à-dire si les produits que vous utilisez pour faire vos plats ont été réceptionnés frais, ou réfrigérés ou encore congelés.

Lisez cet article et dites moi ensuite ce que vous en pensez ….

 

 

Si vous souhaitez voir l’interview de M. Georges Pralus, cliquez ici >> >> >>

 [other]
 
 

Pour lire la suite, vous devez être membre du blog.

Sachez que cela est 100% gratuit !

 

Déjà membre ? Connectez-vous :

[membership-login-compact-form]

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous

Rappelez-vous que c’est 100% gratuit.

 

Mot de passe perdu ? Cliquez ici

[/membership-content]

Vous avez aimé l'article ! Partagez le autour de vous :

Partagez par Email


8 réponses à Que dit la législation sur la fabrication d’un produit sous-vide (conditionnement et/ou cuisson) ?

  • RAYEPIN YANNIS dit :

    JE SOUHAITE AVOIR DES INFOS SUR L’AGREMENT SANITAIRE EN FRUITS ET LEGUMES

    • Vrine dit :

      Bonjour Yannis,

      Vous souhaitez avoir des renseignements sur l’AGREMENT SANITAIRE » pour les fruits et légumes…

      Savez-vous que l’agrément sanitaire n’est obligatoire que pour les denrées alimentaires issues du monde animal ! Par conséquent, les fruits et légumes (monde végétal) n’ont pas obligation d’un agrément sanitaire.

      Je pense que vous vouliez parler d’autres choses !

      Pourriez-vous reformuler votre question pour que je puisse vous aider ?

      A bientôt

  • Vrine dit :

    Bonjour Camille,

    L’étude de vieillissement sert à déterminer la date où il devient dangereux de consommer le produit. C’est la DLC. 😎

    Donc, tous les produits sont soumis, une première fois, à cette étude de vieillissement. Ensuite, si la composition du produit, ou le procédé de fabrication ou l’emballage ne sont pas modifiés alors il n’est pas nécessaire de la refaite.

    Cette étude détermine la période où le produit fini est consommable, après cette période c’est le consommateur qui prend le risque. 😳

    A bientôt :smile:

  • camille Piaud dit :

    Bonjour,
    j’aurais voulu savoir à partir de combien de temps il est obligatoire d’effectuer une étude de vieillissement sur des produits sous vide

  • carole dit :

    bonjour, faut il faire une declaration aupres des service d’hygiene pour l’utilisation d’une machine sous vide?

    • Séverine dit :

      Bonjour Carole,

      Non, ce n’est pas quand vous utilisez une machine sous vide qu’il faut faire votre déclaration.
      C’est lors du lancement de votre activité. Et quand vous déclarez votre activité, vous devez cocher la case correspondante à la « mise sous vide ».
      Si c’est déjà fait, alors faites une actualisation de votre déclaration d’activité. C’est le même document à remplir.

  • Lionel raiffort dit :

    Chere Madame,
    Qu’en est-il d’un plat cuisine façon traditionnelle, ensachez à chaud sous vide et pasteurisé?
    Ou peut-on trouver une règlementation et est-ce une bonne technique à votre avis pour vendre ces plats en direct ?
    Merci de votre site que je viens de découvrir et sur lequel je vais sans doute passer beaucoup de temps,
    Culinairement à vous, Lionel

    • Séverine dit :

      Tout dépend de votre objectif commerciale !

      Si vous ensachez vos plats, sachez que vous devrez y apposer une étiquette. Et l’étiquette doit porter toutes les mentions légales dont la DLC/DLUO. Il vous faudra alors réaliser des tests de vieillissement sur votre produit pour déterminer la DLUO/DLC. Ensuite, une fois déterminée, il vous faudra toujours procéder de la même façon et avec les mêmes produits (en effet, le poisson se conserve moins longtemps que la viande par exemple).

      Si vous souhaitez vendre directement aux consommateurs, vous pouvez aussi bien ensachez vos produits comme les vendre directement.
      Mais les techniques et la mise en oeuvre de ces dernières demandent une organisation et gestion totalement différentes. C’est donc à vous de savoir ce que vous souhaitez faire.

      Visitez le site, cela vous permttra de vous faire une idée justement.

      A bientôt 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

[membership-content], Je tenais à vous signaler que je suis actuellement en congé maternité.

Votre Profil :

Déconnexion

Modifier votre profil

Votre photo ?

Contactez-moi

[other]

Inscrivez-vous !


Je tenais à vous signaler que je suis actuellement en congé maternité.

Devenez membre privilégié de ce blog, et profitez de ces 3 avantages :


Des outils exclusifs :

Utilisez sans aucune limite des outils de qualité exclusifs comme les auto-contrôles, ou le dossier pour son plan de maitrise sanitaire,


Des articles pros :

Accédez à tous les articles "PROS" du blog et appliquez les règles d'hygiène,


Guide pour votre déclaration d'activité :

auprès de la DDPP.Un pas à pas !


Je m'inscris


Déjà inscrit ? Connectez-vous...

[/membership-content]

Attention >>>

Restaurateur, créez votre PMS en moins de 15 jours grâce à ce guide :

car lors d’une inspection sanitaire dans votre restaurant, la priorité est donnée à l’évaluation globale du Plan de Maîtrise Sanitaire.

Les 7 derniers commentaires