Statut d’entreprise, auto-entreprise, micro-entreprise : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Je reçois souvent de nombreuses questions concernant le statut de l’entreprise à choisir. Or à ces questions je ne vous réponds pas car ce genre de réponse est tellement spécifique à votre situation propre ou à vos désirs qu’il m’est quasiment impossible d’en faire une synthèse.

Cependant, aujourd’hui vu la longue liste de questions que j’ai pu avoir sur ce sujet, j’ai donc décidé de vous aider (bien que ce ne soit pas du tout mon domaine d’expertise).

Commençons !

Voici déjà un tableau sur les critères de décision

Voici un tableau sur les critères de décision
Une flêche rouge indique une impossibilité ou une mauvaise adéquation entre le statut et le critère. Un flèche verte indique au contraire une forte affinité. Une flèche grise indique une affinité. L’absence de flèche indique une indifférence, ou un manque d’affinité.
(c)Entrepriseindividuelle.info 2010

 

Sachez que vous pouvez préparer des plats chez vous à condition et vous ne pouvez le faire seulement qu’à cette condition. Cette condition obligatoire est fort simple : RESPECTER la réglementation sanitaire européenne et française !

A cette seule condition, je le répète et seulement si elle est totalement remplie vous pouvez alors vous lancer sur le sujet. Je vous conseille sur le sujet.

Maintenant que vous êtes rassuré sur le sujet, voyons quel statut d’entreprise peut vous convenir.

 

Le statut d’entreprise

J’ai choisis pour vous cet article de Pierre Facon qui est simple et clair. En effet, il reprend l’ensemble des statuts d’entreprise qui existe actuellement sur le marché français. Il fait donc le point sur l’entreprise individuelle, l’EIRL, la SARL et EURL, SAS et SASU, SA et SNC. Voyez ici l’article.

 

Auto-entreprise en micro-entreprise !

Attention, il faut savoir qu’en 2015, l’auto-entreprise fusionnera en micro-entreprise.

Voici un article qui reprend l’ensemble des mesures qui vont alors s’appliquer au régime de l’auto-entreprise.

Il est donc légitime de se demander s’il est plus intéressant de commencer en tant qu’auto-entreprise ou directement comme entreprise.

Voici des articles sur ce fameux choix :

Et sur la façon de sortir du régime d’auto-entrepreneur pour un autre type de régime. Nous pouvez le lire en cliquant ici.

 

Bref, le statut d’auto-entreprise fonctionne comme le statut d’entreprise en ce qui concerne les aides. Par conséquent vous pouvez donc faire la ou les demandes d’aides.

 

Marie, me disait aussi qu’elle souhaiterait être payée en Chèque emploi service. Cela est possible. Je lui conseille donc de lire ce document de l’URSSAF sur le sujet 😉

 

J’espère avoir répondu à l’ensemble de vos questions concernant le statut d’entreprise à opter quand on veut se lancer comme traiteur ou organisateur d’évènements.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires

  • J’ai lu avec beaucoup d’attention l’article concernant l’auto-entreprise.
    Je suis personnellement un spécialiste de la petite entreprise. J’ai par ailleurs créer un site où je conseille régulièrement des auto-entrepreneurs par des articles qui les concernent.
    J’attire particulièrement l’attention des auto-entrepreneurs sur les changements introduits par la Loi Pinel.
    Je reste à la disposition de tous pour répondre aux questions ou aux problèmes que vous pourriez rencontrer.
    Bien cordialement à tous.

  • Bonsoir ,

    Pas sur du tout que cette prestation den traiteur puisse être rémunéré en chèque emploi service …
    Vincent.