Avez-vous entendu parler de ces informations sur les allergènes ?

Nous, consommateurs, nous aimons avoir des informations claires sur les denrées alimentaires que nous consommons. Surtout quand on sait que certains aliments sont considérés comme des allergènes.

Or, en tant que consommateur, on peut avoir des denrées alimentaires préemballées et ceux qui ne le sont pas !

Alors comment l’information, sur les allergènes par exemple, est donnée ?

Plateau repas livré - mention des allergènes ou pas

Est-ce que vous avez une allergie quelconque concernant la nourriture ?

Le cas des allergènes pour les aliments préemballés

Le règlement européen n°1169/2011 du 25 octobre 2011 renseigne les consommateurs sur les denrées alimentaires.

Il explique que pour les denrées alimentaires préemballées, il est nécessaire de mettre en évidence les ingrédients allergènes par une impression.

Cette « impression » doit se distinguer clairement du reste de la liste des ingrédients.

Pour les denrées alimentaires non préemballées, comment cela se passe-t-il ?

Cas des allergènes pour les aliments non emballés

Généralement, les denrées alimentaires NON préemballées sont vendues directement au consommateur final. C’est le cas soit dans la restauration, soit dans les collectivités, soit les artisans.

Du coup, on touche les secteurs la restauration commerciale, les traiteurs, la restauration collective, la charcuterie, les boulangeries, les pâtisseries, les chocolatiers, les crèches, etc.

Bref, ces secteurs d’activité ont aussi dans l’obligation d’informer le consommateur des allergènes contenus dans le menu/plat qu’ils vendent. Et ceci même si le produit N’est PAS emballé !

J’ai vu sur le site de la DGCCRF qu’« une première enquête, à visée essentiellement pédagogique, réalisée en 2015 par la DGCCRF auprès de 3 671 établissements avait mis en évidence une information sur les allergènes insuffisante, la réglementation étant mal comprise pour ce qui concerne les denrées non préemballées, notamment par les professionnels du secteur des métiers de bouche. Au total, 1 844 avertissements avaient été adressés aux entreprises concernées et 60 procès-verbaux avaient été établis. »

Ouille ça fait mal !

Les agents de contrôles ont renouvelé l’opération en 2016 sur deux fois plus d’entreprises (7 779 établissements), dans 88 départements.
Ces inspections sont réparties principalement entre les grandes et moyennes surfaces (850), les commerces de détail (1 703) et la restauration (2 004).

Et vous savez quoi ! Le même constat a été réalisé : « La présence d’allergènes n’est pas mise en évidence pour les produits non préemballés ».

Aucun des secteurs contrôlés sur ce point ne respecte pleinement les obligations réglementaires.

Or, les enquêteurs de la DGCCRF vont cibler leurs contrôles sur des entreprises susceptibles de mal connaitre les dispositions du règlement « INCO », comme les petits détaillants et les restaurateurs indépendants.

Ce fameux règlement est le règlement européen n°1169/2011 du 25 octobre 2011. Il explique ce qu’est un allergène, quels sont les aliments allergisants. Cependant, il ne détaille pas comment le présenter aux consommateurs.

Mais, vous savez quoi !

Moi, j’explique tout dans ce guide …

Source : L’étiquetage des allergènes, un impératif de santé publique, 31/01/2018, Site de la DGCCRF

Si vous souhaitez savoir quel aliment est considéré comme allergène, je vous suggère de lire cet article.

Devenez membre privilégié de ce blog, et profitez de ces 3 avantages :
  • Des ressources gratuites :
    • Profitez des milliers de ressources gratuites réservées aux membres
  • Prévenu avant tout le monde :
    • Soyez prévenu en premier par email des nouveaux articles et des nouvelles vidéos disponibles.
  • Un cadeau de bienvenue unique :
    • Un guide qui vous explique comment déclarer votre activité à la DDPP de votre région et ainsi remplir votre obligation de déclaration.
Pour vous inscrire, c'est facile : indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.