Pourquoi avoir un lave-main en cuisine ?

Est-il obligatoire d’avoir un lave-main dans sa cuisine professionnelle ?

Tiens donc, quelle drôle de question !

Se laver les mains... oui mais où ?

Se laver les mains… oui mais où ?

 

Il est tout a fait légitime de penser que se laver les mains peut se faire aisément à la plonge… Bien, alors pourquoi avoir un lavabo rien que pour se laver les mains ?

 

Pourquoi un lave-main ?

Il faut savoir que notre corps et donc nos mains sont recouvertes d’une peau (ce n’est pas une grande nouvelle, je vous l’accorde). Mais, cette peau se desquame entièrement en l’espace de 48 heures !

Or, cette peau est porteuse de germes, soit de manière naturelle (crevasses, plis) soit parce qu’elle est infectée.

Bref, cette peau en desquamation sur nos mains est donc là présente et elle est prête à s’échoir, dès le moindre choc, sur les objets ou les aliments qui se présentent sur leur chemin.

D’où l’importance de se laver efficacement les mains c’est-à-dire avec du savon et plus de 63 secondes de frottement.

« Bon, ok, cela ne répond pas à la question posée ! »

« Pourquoi ne pas se laver les mains dans la plonge, hein ? »

Et bien, vous l’avez lu,la réponse je vous l’ai déjà donnée !

 » Quoi ?!?  »

Et oui, vos mains sont sales et la plonge sert à rendre les ustensiles propres, certes, mais aussi à nettoyer les légumes et fruits (pour le légumier).

N’y aurait-il pas dans ce cas un problème au niveau de la marche en avant ?

Ou un problème au niveau du savon (qui est ici considérer comme un produit chimique) ?

Ou encore, de réglementation ?

Qu’en pensez – vous ?

Dites-le dans les commentaires ci-dessous.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 commentaires

  • Pourquoi dans certaines cuisines professionnelles, on exige le nettoyage et la désinfection des mains puis après utilisation du gel alcoolisé?

    • Bonjour Ilama,
      Car ils l’ont défini ainsi dans leur plan de maîtrise sanitaire.
      Ils ont dû observer qu’il y avait moins de problème après un nettoyage/désinfection des mains suivi d’une utilisation d’un gel alcoolisé que quand il n’y avait qu’un nettoyage/désinfection des mains.
      Ou tout simplement, cela les rassurent et ils l’ont inscrit dans leur PMS.

  • 63, on dirait que c’est un chiffre magique en hygiène des aliments: garder les aliments chauds au moins à 63°, se laver les mais au moins 63 secondes !

  • Bonsoir,
    Je pense que le fait d’avoir un poste de lavage des mains tient plus de l’aspect pratique découlant du protocole de lavage des mains: chaque poste doit avoir une commande d’eau non-manuelle (pour éviter de se re-contaminer les mains en fermant le robinet), brosse à ongles, distributeur de savon antibactérien (donc gel alcoolisé pas nécessaire), distributeur d’essuie-mains jetables, eau chaude, affichage du protocole.
    Ce qui encombrerait d’autant plus la plonge…;)

  • Petite question, en cuisine pro, combien de fois environ un cuisinier se lave les mains par jour?

    • Bonjour Jérémy,
      Tout dépend comment il travaille !
      Il faut qu’il se lave les mains dès qu’il réalise une opération sale et qu’il va passer à une opération propre. Comme par exemple quand il casse des oeufs puis il va les monter en neige. Ainsi de suite…