Vos murs répondent-ils à la réglementation ? Inspectez-les !

Vous vous posez encore des questions concernant l’aménagement de votre cuisine. Et les « normes », la loi, la réglementation ne vous semblent pas claires ! Ou vous ne savez tout simplement pas où vous renseigner.

Alors du coup, j’ai décidé de prendre le problème à bras le corps 😉 rien que pour vous.

Je vais donc détailler chaque point pour lequel vous devez faire attention au niveau de la conception de votre cuisine. Sachez aussi, que beaucoup des décisions que vous allez prendre dépendent de la dimension de votre cuisine, du type de plats que vous préparez, du conditionnement que vous allez réaliser (si vous en faites un bien sûr)…

Inspecter ses murs c'est garantir la sécurité des denrées alimentaires

Qu’allez-vous inspecter en premier ?
Image credit: bowie15 / 123RF Banque d’images

 

Commençons donc par un point simple mais indispensable dans une cuisine…les murs !

J’ai souvent des questions concernant la nature du revêtement du mur à choisir : PVC, carrelage, peinture ?

Que choisir et comment le choisir.

 

Murs faciles à laver et imputrescibles

Il faut tout d’abord que vos murs soient faciles à laver.

Par conséquent, l’utilisation de matériaux étanches, non absorbants, lavables et non toxiques est obligatoire.

Ainsi, vous utiliserez des matériaux qui seront donc durs, résistants, imperméables à l’eau et à la graisse. De même, ces matériaux doivent aussi pouvoir supporter un nettoyage/désinfection fréquent.

Finalement, ces matériaux que vous allez sélectionnés pour vos murs, doivent vous permettre de les laver facilement, c’est-à-dire ne pas passer 3 heures pour supprimer des résidus d’aliments.

De ce fait, l’utilisation de la peinture à l’eau N’est PAS appropriée car celle-ci absorbe ! Contrairement à la peinture à l’huile qui n’absorbe pas. Cependant, la peinture à l’huile est-elle inoffensive ? Non, elle ne l’est pas. Elle est toxique. Alors regardez bien les indications sur les étiquettes des peintures. Les peintures doivent permettre le contact alimentaire ET être étanche.

Sachez tout de même qu’il existe des revêtements vinyliques qui peuvent être utilisés.

 

Murs lisses, quelle hauteur ?

Ensuite, il faut que le mur possède une surface lisse jusqu’à une hauteur convenable pour les opérations.

Par conséquent, le carrelage où les joints sont en ciment sont à proscrire.

En effet, les joints en ciment entre les carreaux rendent le nettoyage très laborieux.

Le nettoyage doit permettre de se débarrasser des souillures sur les murs, et non pas que ceux-ci s’encrassent entre les joints ! De plus, on sait maintenant que les joints en ciment supportent très mal les nettoyages/désinfections répétitifs en plus d’être absordant.

Par conséquent, si vous décidez d’utiliser du carrelage, il faut privilégier des joints réaliser à partir de résine époxy.

Il en est de même avec les lambris PVC ou bois sont aussi à proscrire si les joints sont effectués  de manière traditionnelle.

 

Que choisir au niveau des murs lisses ?

Si le carrelage est choisi, il est donc préconisé de monter un mur de carrelage jusqu’à une hauteur de 2,5 mètres minimum.

Si vous choisissez des panneaux sandwichs, il n’y a pas de limite.

Il existe des panneaux de protection-PVC conçus spécialement pour les industries agroalimentaires. Ces panneaux sont résistants et sont certifiés contact alimentaire (non toxique).

Ce sont généralement des plaques isothermes frigorifiques. Bref, il vous faut des plaques alimentaires et lavables. Il en existe plein de toutes sortes (fibre de verre, inox…).

A vous donc de faire votre choix 😉

 

Je vous réserve une petite surprise concernant l’aménagement d’une cuisine professionnelle. Vous la verrez dans les semaines à venir… je ne vous en dis pas plus 😉

 

Source : Réglement CE n°852/2004

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

16 commentaires

  • Votre article est simple et clair, c’est là son pouvoir sur le receveur, comme j’étais un inspecteur des restaurants collectifs (restaurants des établissements publics ) ou les restaurants commerciaux, j’ai trouvé des difficultés avec les responsables de ces restos, pour améliorer l’intérieur de leur cuisine.
    les vestiaires.les toilettes.les lieux de décharges,etc…..ces choses là sont tous secondaires pour eux, leur attention est visée sur la matière première. MERCI POUR TON ARTICLE

    ghilani mohamed

  • Très intéressant…
    Ici l’aménagement de la cuisine est quasi terminé, nous reste des bricoles à fignoler.
    Pour ce qui est des murs, puisque c’est le sujet du jour, j’ai opté pour une peinture alimentaire…sur l’ensemble de le pièce, suite à de multiples lectures diverses…lessivable…mais comme pour toute peinture, c’est plus facile à l’écrit qu’à faire…mais bon…pour les surfaces murales en contact direct avec le plan de travail, j’ai opté pour l’installation de plaques de verre blanches sur 60 cm de hauteur et aux dimensions exactes dans la longueur…impeccable!!!
    En tout cas merci, c’est très clair!
    Hâte de lire la suite et découvrir la surprise! Merci.

    • Bonsoir Marielle,
      Je suis d’accord avec vous… c’est bien plus facile en théorie que dans la pratique 😉
      Parfaite votre idée de plaque en verre. C’est une très bonne solution, en plus d’être beau le verre permet le contact alimentaire.
      Et comment avez-vous fait l’étanchéité entre le verre et le mur ?

    • Bonjour les normes sur les peintures alimentaires n existe plus , c est la législation Européenne qui les a supprimés .
      Information sur ex commercial dans un groupe de peinture .

  • Bonjour,
    très bien votre article… mais vous ne parlez pas, dans votre article, des panneaux et feuilles polyester gaufré. Il existe sur le marché des panneaux à poser sur ossatures qui répondent à toutes les exigences alimentaire (résistance aux chocs, aux rayures, imputrescibles, faciles à laver et à désinfecter, etc. et qui permettent même de passer lez tuyaux et autres goulottes derrière ces panneaux qui restent démontables. Plus de zones difficiles à nettoyer. C’est une excellente alternative aux « fragiles » panneaux sandwich et autre faïences murales difficilement lavables… N’hésitez pas à me contacter pour plus d’information sur ces produits déjà adoptés par de nombreux exploitants de restaurants,boulangeries et autre commerces alimentaires car je crois que ce site n’a pas pour but d’être commercial. Cela fait 20 ans que nous sommes dans ce domaine…
    Dans l’attente, cordialement

    • Où trouver ces panneaux ?

      J’ouvre une pizzeria (40 m2) à emporter avec possible consommation sur place.
      La cuisine est dans le magasin.
      Au sous-sol une salle pouvant servir de laboratoire (futur) (40m2).
      Actuellement les murs sont en pierres nues.
      Je suis dans le 50.

  • Bonjour,
    je suis pâtissière et cherche à aménager une caravane en mini pâtisserie, dans laquelle je fabriquerais te vendrais la pâtisserie! Un food truck que sucré en quelque sorte!
    Je suis à la recherche des meilleurs matériaux pour les murs, plafonds et sols.
    Il me faut des matériaux les plus légers possible, car il y a un poids maxi pour ma caravane!
    Avez-vous une idée?
    Les panneaux PVC en commerce tel que Leroy merlin ne sont pas utilisable en cuisine? Je me demandais s’ils avaient une particularité toxique..

    • Bonjour Vanessa,
      Je ne sais pas si les panneaux PVC du LeroyMerlin ne sont pas utilisables en cuisine (d’ailleurs pourquoi ne le sont-ils pas ?). Mais ce que je sais c’est que vous pouvez utiliser des panneaux PVC (il y en a dans les chambres froides) comme panneaux sandwich.
      Ce qu’il faut faire attention c’est les joints entre ces panneaux.

  • Merci beaucoup pour ce document et vos réponses, cela va beaucoup m’aider!
    Les sols en PVC, se sont ce qu’on appelle les linos.

  • Bonjour,
    Si je peux me permettre, il existe aussi des revêtement polyester, qui sont soit de grandes feuilles à coller sur des support lisses existants (ancien carrelage ou panneaux sandwich dégradés), soit des panneaux à poser sur ossature type placo. Avantages : hyper résistant aux chocs et aux rayures, panneaux de 1,2 m de large donc peu de joint, agrée par les services d’hygiène, très facilement nettoyable, etc. Ce type de revêtement est beaucoup plus résistant que le PVC ou le panneau sandwich. De plus, posé sur ossature, il permet le passage de la plomberie et de l’électricité derrère les panneaux (qui restent démontables si besoin) ce qui évite les tuyauteries au bas des murs et autres goulottes électriques qui sont difficiles à nettoyer. n terme de prix, cela reste équivalent au placo + faïence aux normes (joint époxy) tout en étant beaucoup plus rapide à poser. Vous pouvez voir plus d’information sur http://www.fibrolab.eu

    • Bonjour,

      Les revêtements polyester sont chers . Vous pouvez trouver des plaques PVC utilisées en rénovation de laboratoires alimentaires de grandes dimensions (Longueur 2.5m ou 3 m), largeur 1.2 pour un prix beaucoup plus compétitif qui vous permettront de satisfaire tous les critères d’hygiène requis. Fixation par collage hyper simple. Disponibles en plusieurs épaisseurs (2 à 10 mm), ils permettent de répondre à toutes les configurations de pose (pose directe sur place, carrelage, panneaux sandwich ou sur armature). Vous pouvez trouver des informations complètes sur: https://www.nelinkia.com

  • Bonjour

    Ma question est des plus simple :

    La peinture de ma salle sur place doit elle être aussi labellisée « alimentaire » pour accueillir du public? ou une simple peinture acrylique suffit en salle?

    Cordialement.

    • Bonjour François,
      Une simple peinture pour recevoir le public suffit !
      C’est dans le local de fabrication des produits alimentaires qu’il est préconisé d’utiliser une peinture labelissée « contact alimentaire ». Dans le cas où les aliments sont en contact direct avec la peinture !! Ce qui m’étonnerai fort !
      Cdt,