Des bestioles dans votre cuisine ? #1- le cas des mouches

Le terme mouche provient du mot latin musca, qui désigne de nos jours principalement la mouche domestique.

Il désigne d’une façon plus générique des animaux volants très divers comme les moucherons ou les mouchettes (espèces de mouches de petite taille, et non des bébés mouches).

Surtout en été, on a beau « astiquer » notre cuisine, on est bien incapable de se débarrasser des mouches. De plus, elles ont tendance à se poser vraiment n’importe où, voire même sur nous !

paquet hygiène, reglement, règlement, aliment, restaurant, bar, brasserie, snack, ferme-auberge, pizzeria, cafétéria, crêperie, café-brasserie, traiteur, formation, remise directe, elearning, table d’hôte, touristique, 852/2004, 853/2004, 178/2002, HACCP, agrément, sanitaire, contrôle, agrement, microbes, nuisibles, traçabilité, PMS, plan de maîtrise sanitaire, conception, ouvrir, locaux, 2012, hygiene, législation, sandwich, traditionnelle,  formation à distance, sanction, cours,

« Attrape moi si tu peux ! »

Or, ces insectes sont des vecteurs de maladies comme le typhus (forte fièvre avec un état d’hébétude) ou le choléra (fortes diarrhées menant à une sévère déshydratation).

Vecteurs car les mouches transfèrent la ou les bactéries pathogènes d’un endroit à un autre endroit !

Il faut savoir que les mouches participent à l’élimination des déchets organiques. Elles aiment les endroits humides et chauds.

 

Comment lutter contre ces mouches ?

De nombreuses techniques ont vu le jour.

 

Les attrape-mouches

Les attrape-mouches comme les tapettes à mouches ou les rubans anti-mouches… Pour le ruban ce n’est pas très esthétique, cela risquerait de faire fuir les clients, et même dans le cas d’une mouche aventureuse de la voir tomber dans son assiette.

Les tapettes à mouches… C’est une technique un peu longue et fastidieuse à mettre en place. En période estivale, il vous faudrait embaucher une personne supplémentaire pour ce travail sans parler d’éventuelles conséquences, si le saisonnier se trompe de cible 😉

 

Les plantes carnivores

Les plantes carnivores sont des techniques peu communes. Vous n’aurez pas à payer un salaire supplémentaire pour ce travail ! et en plus de cela, vous rendrez un fier service à l’environnement car les plantes carnivores sont en voie de disparition.

Il faut savoir qu’il existe de nombreuses plantes carnivores actives (avec les « mâchoires » qui se referment) comme des passives (regarder cette photo… belle fleur non !)

paquet hygiène, reglement, règlement, aliment, restaurant, bar, brasserie, snack, ferme-auberge, pizzeria, cafétéria, crêperie, café-brasserie, traiteur, formation, remise directe, elearning, table d’hôte, touristique, 852/2004, 853/2004, 178/2002, HACCP, agrément, sanitaire, contrôle, agrement, microbes, nuisibles, traçabilité, PMS, plan de maîtrise sanitaire, conception, ouvrir, locaux, 2012, hygiene, législation, sandwich, traditionnelle,  formation à distance, sanction, cours,

ByblisLinifloraFlora

Certes elles se limitent à leurs besoinset donc elles ne vont pas digèrer toutes les mouches ou insectes volants !

 

Les barrières physiques

Les barrières physiques telles que la moustiquaire aux portes et aux fenêtres… ou le rideau anti-mouches. Ces barrières ont fait leurs preuves, mais en plus de leur image esthétique un peu vieillotte, elles peuvent être gênantes, aux portes car elles limitent l’accès (accès visuel pour les rideaux , ou à cause d’une manipulation supplémentaire pour une porte  avec moustiquaire )

 

Les répulsifs

Les répulsifs sont des substances destinées à repousser les mouches mais aussi les moustiques, et  sont composées de produits naturels tels que : huiles essentielles de citronnelle…, marc de café, pucerons…Certains répulsifs (bio ou non) peuvent être vaporisés sur des tissus (rideaux) ou des surfaces (murs, encadrement de portes ou fenêtres… ) mais restent peu efficaces.

 

Les insecticides sont des substances destinées à tuer les insectes. Les insecticides font partie de la famille des pesticides. Ce n’est pas le « top » quand on manipule des denrées alimentaires. Vous n’aimeriez pas intoxiquer vos clients…

 

Mais alors quelle est la solution ?

Le destructeur d’insectes

La lumière bleue du destructeur d’insectes les attire et la grille électrique les foudroie immédiatement. C’est ce que les industries agroalimentaires utilisent pour tuer les quelques insectes qui auraient réussi à passer les barrières.

mouche, cuisine, bestiole, denrées alimentaires

Destructeur d’insectes volants

Attention à la structure du bâtiment

De plus, il faut aussi faire attention à la structure du bâtiment. En effet, si elle est déficiente, comme par exemple la présence d’une fissure dans le revêtement de sol, l’eau s’infiltrera lors du lavage des planchers. L’humidité ainsi maintenue entre les fissures est alors tout à fait suffisante pour offrir des conditions de vie favorables aux mouches.

 

Voilà vous savez tout ! À vous d’agir maintenant.

Crédit photos : ©-Andrey-Armyagov Fotolia.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

9 commentaires

  • Bonjour,

    Il me semble que les rubans attrape-mouches sont carrément interdits en alimentaire.

    Et logiquement pour les aérosols et restes qu’elles peuvent disséminer après avoir été scotchées…

    Pour ma part, je les fais supprimer dès que j’en vois dans ce secteur, même si les rubans pure glu sont écologiquement intéressants.

    Ensuite, et avant d’ailleurs ! il faut réfléchir en terme d’écologie des dyptères ; comment fonctionnent-elles, pourquoi sont-elles là ?

    Amicalement,
    Bernard.

    Voir quand même avec chaque DDPP, on ne sait jamais !

    • Je pense aussi car il y a toujours le danger qu’une mouche (ou autre) se décolle de ce ruban est tombe dans la préparation…

      Tiens, sujet intéressant, qu’est ce qu’à tire les mouches… Je pense que ça serai un article interessant. Merci 😉

      A bientôt

  • Bonjour,

    J’ai demandé l’avis d’un éminent entomologiste (réponse ci-dessous), en résumé, connaitre précisément les espèces invasives permettrait de mieux traiter le problème :

    Bonjour.

    Qu’est-ce qui peut attirer les mouches ?

    Et bien cela dépend. Les mouches appartiennent à l’ordre des Diptères, mais sous cet ordre, il existe plus de 60 familles. et dans chaque famille, bien évidemment des tas de genres et d’espèces.

    Le mode de vie ou d’alimentation peut donc varier d’une famille à l’autre.

    Mais dans la grande majorité des cas, les mouches adultes ont besoin de sucre pour vivre. On les trouvera donc principalement sur les fleurs ou les aliments contenant du sucre (fruits par exemple).

    Ensuite, si on voit bien souvent des mouches attirées par la viande (principalement avariée) ou des cadavres d’animaux, c’est tout simplement parce que leurs larves (que l’on appelle des asticots) en ont besoin pour se développer. C’est donc dans cet environnement qu’elles vont pondre.

    En espérant avoir répondu à votre question.

    Cordialement.
    Denis Bourgeois
    http://denbourge.free.fr/

    • Bonjour Bernard,

      Merci pour toutes ces informations… Je pense que je vais faire une complie 😉 après avoir publier les autres chroniques sur le reste des bestioles que l’on peut trouve dans sa cuisine.

      A+

  • Bonjour Vrine,

    Embêtée par les mouches dans ma salle de restaurant, puis-je y mettre des prises anti-insectes volants ? (je précise que j’ai déjà un désinsectiseur dans mon labo/cuisine,et vu l’engin, je cherche une solution plus « esthétique » pour mes clients !)

    Merci d’avance
    Bien cordialement
    Emilie

    • Bonjour Emilie,

      Vous pouvez mettre des prises anti-insectes volants.

      Vous pouvez aussi cumuler avec des huiles essentielles qui respectent l’environnement et les clients 😉

      Les huiles essentielles de Citronnelle, de Menthe poivrée, de lavande et de géranium devraient vous aider à chasser ces mouches !
      Mélangez quelques gouttes de ces huiles à de l’eau dans un vaporisateur, secouez vigoureusement et brumisez vos rebords de fenêtres et de portes, voilages…
      Une autre solution simple, naturelle et économique pour repousser les mouches est de placer simplement une jardinière de basilic ou de géraniums sur les rebords de vos fenêtres.

      A bientôt sur le blog

      Vrine

    • Bonsoir Bernard,

      Effectivement, j’ai vu passé un email à ce sujet de la liste-Hygiène… je n’ai pas encore pris le temps de le lire. Mais je vais le faire dès maintenant.

      Merci