Ouvrir un petit restaurant de chez soi

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter Sarah du blog Business Passion Cuisine. Elle vous a écrit un article sur comment ouvrir un restaurant de chez soi 😉 que voici :

Vous adorez cuisiner ? Vous êtes constamment en train de cuir, pétrir, fouetter, mélanger, rôtir ? Votre maison sent toujours incroyablement bon et vos voisins, votre famille, vos amis adorent goûter à vos dernières créations ?

Tout le monde vous le dit tout le temps : Vous pourriez tirer profit de vos efforts ! 

Ouvrir un petit restaurant de chez soi

LE CONTEXTE

Dans le contexte actuel de crise sanitaire où les restaurants ne sont pas encore autorisés à ouvrir leurs portes il serait fou de penser à se lancer dans la restauration. 

Alors que pour certains restaurateurs les fermetures répétitives mènent la vie dure à leur trésorerie, d’autres plus fragiles financièrement ne savent pas s’ils vont pouvoir rouvrir un jour.

Certains nouveaux restaurants ont même dû fermer dès le lendemain de leur ouverture officielle, soit après un service à peine. 

Les charges salariales, le coût des stocks, les pertes de produits, les loyers, le manque à gagner de plusieurs mois d’inactivité, sont autant d’éléments qui affaiblissent la trésorerie de ces restaurateurs passionnés.

Alors la solution de “survie” adoptée par certains d’entre eux reste la vente à emporter et la livraison à domicile. 

Adaptation de la carte et du menu, mise en place du service de livraison, solutions d’emballage, mise en place d’un service de commande en ligne, ces notions sont, pour bon nombre d’entre eux, nouvelles.

Le rêve d’ouvrir son propre restaurant quand on est passionné par la cuisine se réalisera t-il un jour malgré ce contexte ?

Assurément oui ! 

S’adapter reste le maître mot en 2020. 

C’est donc le moment de lancer son activité à domicile.

Pourquoi devriez-vous démarrer un restaurant de chez soi ?

Démarrer une entreprise à domicile peut être intimidant, mais il y a de nombreux aspects positifs à vous lancer. Vous n’avez pas besoin d’expérience particulière dans la vente au détail ou la fabrication de produits. Vous n’avez même pas besoin de notions en marketing ou de sortir d’une école de commerce – Vous trouverez un tas d’aide auprès de personnes expérimentées dans ces domaines. 

La compétence principale que vous devez avoir est la passion pour votre produit. Faire de votre offre la meilleure c’est ce qui vous permettra de tirer votre épingle du jeu quand vous proposerez vos plats cuisinés maison au grand public. Si vous n’êtes toujours pas convaincu que cette solution de business est la meilleure pour vous,  voici une liste de raisons pour lesquelles un produit fait maison peut être une option intéressante.

Aucun investissement ou presque…

Vendre ses plats fait maison à emporter ne requiert aucun investissement ou du moins pas celui auquel on peut s’attendre quand on ouvre un restaurant physique. 

L’aménagement de sa cuisine personnelle restera le point d’encrage de votre activité culinaire à domicile.

Le fait de préparer des plats chez soi vous oblige à vous mettre en règle avec les normes d’hygiène en vigueur et à appliquer les bonnes pratiques d’hygiène alimentaire tant au niveau de la préparation que des règles d’étiquetage de vos produits. 

Du temps pour soi

Non, vos plats ne vont pas se préparer et se vendre seuls, ça serait à la fois trop beau et très inquiétant…

Mais, être son propre patron c’est aussi répartir son temps comme on veut entre la famille, les amis et le boulot.

Travailler de chez soi nous fournit des conditions de travail exceptionnel où le stress causé par les trajets et la hiérarchie n’a pas sa place.

Gérer nos rendez-vous perso comme les obligations médicales, scolaire ou sportives pour nos enfants devient beaucoup plus simple. 

Il est évident que le lancement de votre activité vous demandera un investissement de temps important mais une fois que la machine est lancée puis rodée, c’est que du bonheur et un maximum de temps libre. 

De la place pour la créativité

Ce que vous produisez dépend entièrement de vous et de votre passion – vous pouvez réaliser ce que vous voulez et le commercialiser comme vous le souhaitez. Assurez-vous simplement de bien connaître votre public cible pour être sûr de l’adresser correctement lors de vos communications. 

Un business modèle facile à suivre

Pas besoin d’enseigne, de devanture, de mobilier, mais le minimum de matériel requis pour réaliser vos plats. 

Il sera toujours temps, par la suite, d’investir dans du matériel plus sophistiqué une fois les premiers revenus stables générés. 

Pour ce qui est du conditionnement de vos produits, ils seront à adapter en fonction des plats que vous préparez. 

De nombreuses enseignes proposent une large gamme de conditionnement ainsi que la possibilité de recevoir gratuitement des échantillons pour les tester. 

J’ai l’habitude de commander mes emballages chez Retif pour la simple et bonne raison qu’ils disposent de boutiques physiques. Très pratique pour voir et toucher les produits avant achat. 

Des marchés plus que porteurs

Que vous optiez pour une cuisine saine, des spécialités régionales ou que vous soyez spécialisé dans la préparation de plats sans gluten ou végétariens, les créneaux porteurs ne manquent pas. 

Toute offre qui répond à une réelle problématique consommateurs a toutes les chances d’avoir un avenir prometteur. 

Par ailleurs, les consommateurs sont de plus en plus concernés par ce qui se trouvent dans leurs assiettes. Ils sont de plus en plus nombreux à opter pour du fait maison au détriment des produits industriels parfois beaucoup trop chargés en conservateurs.

Tu penses tenir un concept ou un marché de niche et tu veux toi aussi ouvrir ton propre restaurant à domicile et commencer à générer plus de 2000 € de revenus dès le lancement ? Découvre le programme de ma formation.

 

Devenez membre d'Hygiène et Sécurité des Aliments

Si vous souhaitez recevoir :

  • Des ressources gratuites :
    • Profitez des milliers de ressources gratuites réservées aux membres
  • Prévenu avant tout le monde :
    • Soyez prévenu en premier par email des nouveaux articles et des nouvelles vidéos disponibles.
  • Un cadeau de bienvenue unique :
    • Un guide qui vous explique comment déclarer votre activité à la DDPP de votre région et ainsi remplir votre obligation de déclaration.

Pour vous inscrire, c'est facile : indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires

  • Bonjour,
    Le plus dur semble justement de mettre une cuisine domestique aux normes nombreuses de la restauration! Vous sautez sur l’étape rapidement, mais c’est celle qui semble la plus couteuse, entre les peintures spécifiques, la hotte à aspiration ect… à moins que vous ayez des informations qui permettent de se passer de tout cela ou un guide des bonnes pratiques pour le faire à moindre cout?

    • Bonjour Fonzie,
      Vous avez bien raison. Et justement, je suis entrain de préparer une formation sur le sujet pour des personnes souhaitant mettre la cuisine perso aux normes de la restauration (enfin agroalimentaire).
      Bonne journée à vous,