Interview#32- Des milliers ont ce don inestimable – mais ne le découvrent jamais

Séverine : Aujourd’hui, j’ai eu le plaisir d’interviewer Aline. Une entrepreneuse dans l’âme.

Je ne vous en dis pas plus, je laisse Aline se présenter à vous.

Aline de "Le pois Chiche en selle

Aline de « Le pois Chiche en selle » (c)2015 Aline

Aline : Depuis toute petite, j’aime cuisiner (avec ma grand-mère, mon père…). Cependant, j’ai finalement suivi un tout autre parcours.

Après un bac en sciences économiques, j’ai poursuivi mes études en gestion/économie pour finir avec un master en marketing spécialisé dans la relation client. Ces études m’ont beaucoup plu, j’ai pu travailler dans des grands groupes comme le Groupe Casino ou encore le groupe hôtelier ACCOR.

Néanmoins, à côté de ça, ma passion restait dans la cuisine. De plus, l’envie d’entreprendre dans ce domaine me trottait dans la tête depuis un certain temps. En effet, j’ai eu peu à peu un réel besoin de vivre de ma passion et de partager mon plaisir avec les autres.

C’est donc l’été dernier (août 2014) que je me suis décidée à créer mon entreprise dans la restauration.

 

Oh félicitations ! Et pourquoi avez-vous eu envie de vous lancer dans l’entreprenariat et plus spécifiquement dans la restauration ?

Aline : En fait, je m’étais toujours dis que je créerai mon entreprise, mais je pensais un peu plus tard, pas à 25 ans… je m’imaginais plutôt vers 40 ans, une fois que j’aurais eu une vraie carrière.

Mais, les circonstances (réel besoin de vivre de ma passion, de travailler de mes mains, de sortir d’un moule…) ont fait que j’ai voulu me lancer jeune.

Mais, étant jeune, mes moyens restent limités et j’ai donc oublié l’idée d’avoir un restaurant « pignon sur rue » car les loyers restent trop élevés en IDF (Ile de France). Et finalement, c’est un mal pour un bien car cela m’a permis de réfléchir à d’autres idées.

Et pourquoi la restauration ? Comme je le dis c’est ma passion, j’ai toujours aimé cuisiner pour ma famille, mes amis. C’est un réel plaisir et je n’ai pas du tout l’impression de travailler quand je cuisine.

Le milieu de la restauration est un milieu difficile mais travailler à son compte permet la créativité et la liberté (que ce soit dans la restauration ou dans un autre domaine).

 

C’est que quand on travaille pour soi, si je peux dire, est 100 fois plus motivant. Du coup, comment avez-vous débuté ? (même si votre activité n’est pas encore lancée).

Je voulais plus que tout entreprendre, mais je ne me sentais pas assez forte seule. C’est pourquoi, j’ai décidé de me faire accompagner par une structure spécialisée. J’ai candidaté auprès d’une BGE (boutique de gestion) et je suis passée devant un jury de professionnels pour présenter mon projet.

J’ai eu la chance d’être retenue et que la région me finance les cours de gestion d’entreprise. De plus, outre les cours, c’est l’échange entre les créateurs qui est très enrichissant !

À côté de ces cours en couveuse, je prends aussi quelques cours de perfectionnement en cuisine (Lenôtre, Ferrandy…).

Enfin, grâce à ma formation en marketing, je m’occupe de mon site internet : « Le pois-chiche en selle » et de ma communication.

Aujourd’hui mon projet avance bien et j’ai pour objectif de lancer mon entreprise au mois de juin 2015.

 

En ce moment même, donc ! Félicitations à vous.

Combien de temps vous a-t-il fallu pour arriver là où vous en êtes aujourd’hui ? Et que diriez-vous aux membres du blog qui sont aujourd’hui découragés ?

Depuis le jour où j’ai pris ma décision d’entreprendre, il s’est déjà passé plus de 6 mois.

Pendant ces 6 mois, je ne vais pas mentir, je me suis posée plusieurs fois la question :  » Mais qu’est-ce que je fais ? » Cependant, j’ai toujours su trouver la réponse. Je veux réellement entreprendre et m’épanouir dans ce que je fais (même si ce n’est pas toujours simple). J’ai la chance d’être aussi soutenue par mes proches.

Mais, je dirais aussi qu’il me semble important d’être accompagnée pendant la construction de son projet et de ne pas rester seul, isolé… D’autant plus, qu’il existe aujourd’hui beaucoup de structures d’accompagnement.

Je me suis rendue au salon des entrepreneurs 2015 et les structures se multiplient car le nombre d’entrepreneurs augmente.

 

Séverine : C’est vrai que le statut d’auto-entrepreneur a donné envie à plusieurs d’entre nous de se lancer. Mais revenons à la cuisine. Quels sont les éléments clés que vous cherchez en priorité quand vous cuisinez ?

Ce que je recherche en priorité, c’est :

  • le plaisir,
  • le goût,
  • la créativité,
  • l’épanouissement et
  • la satisfaction / le résultat

 

Je suis de nature curieuse, qu’est-ce que vous appréciez le plus quand vous allez au restaurant ?

J’aime tout d’abord l’originalité des plats et leur présentation. Ensuite, la qualité de ces plats. Et pour finir, la convivialité du restaurant et des serveurs sont aussi des points que j’apprécie quand je vais manger au restaurant.

 

Pour finir cette interview, avez-vous un message à nous faire passer ?

Pour résumer tout cela, je voudrais dire que la création d’entreprise est une expérience formidable (même si je n’en suis qu’au tout début).

Si ça vous trotte dans la tête et que vous avez l’envie : « Lancez-vous ! » Même si c’est un échec, je suis convaincue qu’on en ressort plus fort et avec de nouvelles compétences.

Et en ce qui concerne la restauration, je pense que l’idée ne peut jamais vraiment être mauvaise puisque les gens auront toujours le besoin de manger et particulièrement les français auront toujours envie de nouveautés culinaires !

Merci Aline pour l’interview, celle-ci apportera beaucoup à d’autres futurs créateurs qui ont cette envie d’entreprenant, comme vous finalement !

En tout cas, j’attends avec impatience votre retour sur le lancement de votre projet en juin 😉 A très bientôt donc.

 

Retour : Voici Aline et son petit pois-chiche en selle 😉 et son site pour commander des petits paniers cuisinés et livrés sur Paris.

Voici Aline en selle

Voici Aline en selle et prête pour vos livraisons sur PARIS  (c)2015 Aline

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un commentaire

  • Bravo
    Cela fait toujours plaisir de voir les jeunes avoir ambition et plaisir
    bon courage et bonne continuation