Interview#31- Elle, ce qu’elle aime, c’est « entreprendre…dans le chocolat » !

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’interviewer Muriel.

Muriel a un parcours étonnant. D’ailleurs, malgré un emploi dans l’administration ce qu’elle souhaite faire dans la vie c’est entreprendre. Alors elle n’a pas hésité à se confronter à la réalité.

Voici son interview.

Muriel-boite-en-choco

Muriel (c)2013 Muriel El Ghouzzi

 

Séverine : Bonjour Muriel. Comme pour les autres interviews, peux-tu présenter rapidement ton parcours avant de te lancer dans l’entreprenariat ?

Muriel : Je suis juriste de formation et je fais de la communication. Je travaille pour cela dans l’administration.

J’ai fait une demande pour être auto-entrepreneur que j’ai obtenue. Ainsi, j’exerce toujours ma fonction principale et j’ai ma petite entreprise à côté.

 

Comment as-tu débuté dans la restauration ? et pourquoi ?

Suite à un événement qui aurait pu être douloureux mais qui s’est finalement bien terminé, j’ai pris conscience basiquement que la vie est courte et qu’il faut faire ce qu’on aime. Cela parait « bateau » mais c’est vrai.

Moi, j’ai toujours voulu avoir mon entreprise. Et je sais faire des gâteaux au chocolat. J’ai donc monté Ma Boîte de Chocolat !

 

Combien de temps t’as-t-il fallu pour arriver là où tu en es aujourd’hui ? Et que dirais-tu aux membres du blog qui sont aujourd’hui découragés ?

J’ai travaillé 3 ans sur le business plan, sur le produit et surtout sur toute la législation. Quand on n’y connait absolument rien dans le domaine agro-alimentaire, c’est très compliqué. C’est là que ma formation de juriste m’a servi – pour déchiffrer les textes réglementaires – Il m’a fallu beaucoup de temps pour réussir à savoir si j’avais ou non le droit de cuisiner chez moi. J’ai eu autant de versions différentes que de personnes interrogées.

J’ai mis beaucoup de temps à définir le produit que je voulais proposer et à qui (particuliers, distribution etc…)

J’ai passé mon certificat HACCP, j’ai pris rendez vous à la DDPP avec toutes mes questions et après c’est allé très vite (en un an à peine). J’ai démarché des petites boutiques, et j’ai eu la chance de rencontrer les bonnes personnes au bon moment et visiblement le produit plait.

Muriel El Ghouzzi

« Mes boites en chocolat » (c)2013 Muriel El Ghouzzi

Mon conseil est de s’accrocher. Encore une fois c’est bateau de dire cela et plus d’une fois j’ai eu envie de baisser les bras.

Mon expérience de communicante m’a aussi appris à passer par la fenêtre quand on me fermait la porte. Je me rappelle d’une petite boutique de Bagël dans le marais où je souhaitais vraiment que mes gâteaux soient vendus. J’y suis allée 3 fois avec ma glacière et mes gâteaux. Jusqu’à ce qu’ils disent oui. Et ça a très bien marché ! Tous mes gâteaux sont vendus toutes les semaines.

 

Séverine : Quels sont les éléments clés que tu cherches en priorité quand tu cuisines ?

Je sais maintenant que mon produit est plutôt bon 😉 alors quand je cuisine je cherche à ce que mon produit soit beau, dans le packaging que j’ai conçu et qu’il fasse envie et qu’ensuite on se dise qu’il est aussi beau que bon.

 

Qu’est-ce que tu apprécies le plus quand tu vas au restaurant ?

Ce que j’apprécie au restaurant…. C’est de ne pas faire la cuisine et de ne pas avoir à me lever 50 fois de table (et là c’est la maman de 3 enfants qui parle !)

 

Et pour finir cette interview, as-tu un message à faire passer ?

Mon message est qu’il faut bien s’entourer. Il ne faut pas hésiter à poser des questions à l’administration. Ils sont là pour ça et répondent.

Il faut bien travailler son projet avant de se lancer. Mais après ça vaut tellement le coup !

 

Merci beaucoup Séverine.

Merci à toi Muriel de t’être pliée à cette interview. Alors si vous êtes du coin du Marais…commandez ses petits gâteaux au chocolat sur « Ma Boîte de Chocolat » (Facebook) ou sur son site.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.