Traiteur, quelle est donc l’activité que vous devez déclarer et à qui !

Voilà, c’est décidé. Vous souhaitez faire de votre passion un vrai métier pour que vous puissiez en vivre.

 

Vivre de sa cuisine, c’est possible !

Mais sous quelle activité « faire la cuisine » cela se traduit ?

Nous allons donc voir ensemble, les différentes possibilités pour se lancer dans la cuisine.

 

Vous cuisinez directement chez le client

C’est le cas le plus simple.

Pour la création de votre entreprise, vous devez passer par de nombreuses étapes.

Et l’une de ces étapes est de connaître le code APE de votre entreprise.

 

Le code APE

Le code APE qui veut dire Activité Principale Exercée est un code de cinq caractères (quatre chiffres et une lettre) attribué par l’Insee à toute entreprise et à chacun de ses établissements lors de son inscription au répertoire SIRENE. Ce code caractérise l’activité principale de l’établissement par référence à la nomenclature d’activités française (NAF) dans sa version de 2008.

Ce code APE est un renseignement fondamental pour la statistique d’entreprise, car il est à la base des classements des entreprises par secteur d’activité.

 

Votre secteur d’activité

Bref, vous, votre secteur d’activité c’est pour commencer :

Les Services d’hébergement et de restauration

Et plus précisément : 56  Services de restauration et de débits de boissons.

Par conséquent, votre code APE commencera toujours par 56.

Ensuite, deux chiffres en fonction de la spécialisation, dans votre cas :

Cuisiner chez le client (particulier)

Vous réaliserez alors un service de traiteur. Votre code APE sera 56.21

Ici, pour le service traiteur, il y a une petite subtilité à laquelle il vous faudra faire attention. En effet, le code APE fait une différence entre :

  • réaliser des services sur la base d’un contrat de traiteur chez le particulier, le code APE est 56.21.11 ;
  • réaliser ce même service au sein de locaux institutionnels, administratifs, commerciaux, industriels ou résidentiels, le code APE est 56.21.19 ;
  • et le fait de réaliser des services de traiteur à un endroit précis et pour une occasion particulière (là aussi il y a un contrat) est le code APE 56.21Z.

Par conséquent lors de la déclaration de votre activité lors de la création de votre entreprise ou auprès de la DDPP, vous noterez comme code NAF (APE) : 56.21.11. En effet, vous faites bien de la cuisine directement chez un particulier.

 

Vous cuisinez directement chez vous et vous « invitez » le client

Dans ce cas, vous êtes assimilé au même code NAF (APE) que précédemment. Tout simplement.

Voilà, vous savez maintenant à quelle structure d’activité vous faites partie, code APE (NAF).

 

Si vous NE vous retrouvez PAS dans ces 2 cas-là, faites-le moi savoir dans les commentaires ci-dessous, je traiterai alors personnellement de votre cas 😉

A très bientôt ^.^

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

25 commentaires

  • bonjour,
    je suis en période de création,je vais fabriquer et livrer des soupes bio dans les administrations et à domicile;
    pour cela je fabrique chez moi avec une déclaration aux services vétérinaires;
    J’ai déjà eu un restaurant et travaillé en restauration rapide.Je voulais savoir si la formation ‘ très chère ‘de
    l’HACCP était obligtoire?
    Merci de votre réponse

    • Bonjour Ricaud,

      Si vous êtes seul dans votre enteprise, alors une formation en hygiène alimentaire (qui engole la formation de l’HACCP) est suffisante, en sachant que cette formation est maintenant obligatoire.

      Je propose justement une formation en hygiène alimentaire adaptée à la restauration commerciale en ouverte à distance. Si cela vous interessez, je vous propose de visiter cette page ;-). La formation répond en tout point à ce que vous devez savoir pour respecter la réglementation, et donc être conforme lors des contrôles de l’hygiène.

      A+

      • Bonjour et merci de votre rapide réponse.
        Si je fais la formation en ligne est-il possible d’avoir une attestation à savoir si cette dernière est reconnue par les services de contrôle et si il est possible de recevoir un devis afin de passer les frais en remboursement sur l’APRE.
        Cordialement

        • Bonjour Ricaud,

          Retour d’expérience puisque je suis la formation de Séverine. tu verras que la eformation n’est pas si chère si tu veux une qualité irréprochable pour tes clients. Personnellement, je disposais d’un DIF et la formation de Séverine a été totalement prise en charge. Tu peux y aller les yeux fermés, tu n’auras pas de soupe à la grimace 😉

  • Bonjour Séverine,

    Je souhaite poser une question concernant les loueurs de chambres d’hôtes proposant un petit déjeuner à leurs hôtes, même si à la lecture du décret je pense que la réponse sera positive (juste pour avoir l’avis d’une spécialiste). Est-ce les loueurs de chambres d’hôtes peuvent être considérés comme une personne travaillant dans un établissement ayant une activité de restauration commerciale ? Autrement dit doivent-ils suivre une formation obligatoire en hygiène alimentaire ?
    En vous remerciant par avance.
    Cordialement.

    • Bonjour Natacha,

      Et bien contrairement à ce que vous pensez, les hôtels proposant SEULEMENT des petit-déjeuners ne sont pas soumis à cet arrêté du 5 octobre 2011, rendant obligatoire une formation en hygiène alimentaire pour la restauration commerciale.

      Ensuite, si ces même hôtels proposent un service restauration, alors là, ils sont considérés comme un établissement ayant une activité de restaruation commerciale et doivent alors avoir au moins une personne formée à l’hygiène alimentaire adaptée à la restauration commerciale.

      A bientôt 😉

  • Bonjour,
    Je crois que je me trouve dans la situation « Vous cuisinez directement chez vous et vous « invitez » le client » : je vous ai déjà posé la question et je me suis expliquée sur votre blog, mais je reviens avant d’avoir eu une réponse de vous, car cela me travaille : je vais ouvrir une table de conversation en anglais sur un bateau et je tiens à offrir un repas à mes clients/ apprenants (maximum 6 à la fois) : dois-je déclarer mon activité comme un restaurant, ou le fait d’inclure le repas dans la prestation linguistique m’en dispense ?
    En vous remerciant mille fois,
    Aurelia

    • Bonjour Aurélia,

      Tout dépend si c’est vous qui réalisez aussi la prestation de service qu’est la restauration !

      Si c’est vous qui la réalisez… il est nécessaire que vous déclariez votre activité à la DDPP. Ce qui est tout à fait normal, vu que vous êtes responsable de la fabrication et de la conservation de produits alimentaires (aussi bien que vous le vendiez ou que vous en faites un don).

      Ensuite, vous pouvez l’inclure dans les activités annexes de votre activité dans vos déclarations du chiffre d’affaire. Vous n’aurez pas à créer 2 sociétés !

      Très bonne année à vous Aurélia

      • Bonsoir,
        Merci pour votre réponse, mais j’aurais encore un question si cela ne vous dérange pas.
        Oui, c’est bien moi qui va préparer les repas : j’aimerais savoir si dans ce cas, sachant que la restauration est l’activité annexe, la cuisine dans mon bateau (de 8 m sur 2,50 m) doit être conforme aux cuisines professionnelles.

        • Toutes les cuisines modernes des maisons sont maintenant plus ou moins conformes aux cuisines professionnelles. Tout dépend de lage de votre cuisine et de la tenu (d’entretien) de celle-ci.

          Pour l’espace, cela dépend la quantité de préparation que vous réalisez !
          Et biensur, le plus important c’est le stockage des denrées alimentaires aux températures imposées par la réglementation sanitaire.

          De plus, veuillez faire attention aux bonnes pratiques d’hygiène ;-))

          • Le bateau est vide complet, en train d’être rénové. Alors tout est possible, il faut juste que je sache quoi demander à mon bricoleur de mari.
            Je ne sais pas si je dois, pas exemple, me soumettre à « la marche en avant » (impossible, car une seule entrée pour clients, marchandise et moi). Il n’y a pas la place pour autre qu’un évier (allez, à deux bacs, mais pas un dédié exclusivement à la plonge). Il y a du place de stockage, je prévois un bon frigo, je sais qu’il faut que je suive les cours sur l’hygiène. Mais : mobilier cuisine en inox, cuisinière en inox, murs couverts en inox – suis-je tenue à tout ceci, si la restauration est une activité annexe ?
            Je suis dessolée de vous poser autant de questions, mais je me trouve coincée et ne sais plus par où avancer.
            Je vous remercie énormément pour vos réponses et vous invite sur mon petit bateau à partir de novembre si jamais vous passez par Bordeaux.

            • Bonjour Aurélia,

              Savez-vous que vous pouvez aussi effectuer la marche en avant dans le temps ! C’est-à-dire que vous ne faites pas la plonge en même temps que vous préparez vos légumes par exemple. Ou vous ne sortez pas les déchets juste avant l’entrée de vos marchandises.

              Vous n’êtes pas obligé de tout poser en inox !!
              Vous devez mettre des matériaux qui sont lavables et résistants aux produits de nettoyage/désinfection. Et ceci même si c’est une acvtivité annexe à votre activité principale. Sinon, vous comprendriez bien que tout le monde en ferait une activité annexe !!

              Merci pour votre invitation sur votre bateau 😉

              • Merci infiniment pour toutes ces informations. Votre aide m’est plus que précieuse.
                Bonne chance et pleins de lecteurs contents !
                A bientôt à Bordeaux, peut-être ?

  • Bonjour
    je ne me retrouve pas dans l’un des deux cas proposés. Je cuisine chez moi et je livre à domicile. Je fais du portage de repas au quotidien.
    Quel est mon code APE à déclarer? (auto-entrepreneur)
    Merci

  • Bonjour!
    J’ai parcouru votre blog avec attention, et je me permets ici d’y déposer ma question !
    Quand est-il dans le cas ou : vous cuisinez directement chez vous et vous livrez le client ?
    Avec une amie nous sommes sérieusement entrain de réfléchir au montage de notre « cantine mobile ».
    L’activité serait de cuisiner des buffets froids / chauds et de les livrer chez les clients ( pour être très précise nous savons déjà que nous travaillerons avec des associations pour des « catering »)
    Nous avons songé a monter une association mais ca semble compliqué du point de vu des règles de non concurrence et de commercialisation… mais nous n’avons pas évacué encore fermement cette option.
    L’auto entreprise ne me plait pas énormément… d’autant que nous serons deux !
    Les charges pour l’ eurl et la gestion qu’elle demande me semble un peu rédhibitoire…
    Nous sommes toutes les 2 salariées. Cette activité nous n’allons pas la faire pour être notre revenu principal. C’est l’objet de 2-3 prestations par mois au grand maximum!

    A votre avis ? Quelle pourrait être notre possibilité ?

    Merci pour votre réponse !

    Bonne soirée
    Valérie

    • Bonjour Valérie,
      Je ne suis pas spécialiste dans le montage d’entreprise.
      Cependant, je pense que si votre activité est une activité secondaire, il me semble plus convenable d’opter pour l’auto-entreprise. Votre amie sera une salariée de votre auto-entreprise.
      Or, si vous investissez pour une « cantine mobile », vous aurez beaucoup de charges. Dans ce cas, je vous préconise de monter une vraie entreprise. Ensuite, le statut est à définir en fonction de nombreuses préférences qui dépendent de vos situations. Je ne sais quoi vous conseiller à part de vous orienter auprès d’un organisme spécialisé dans le conseil de jeune entrepreneur.
      Cordialement

  • Bonjour
    J’ai le même problème comme José. Je cuisine chez moi et je livre à domicile. Je fais du portage de repas au quotidien.
    Quel est mon code APE à déclarer? (auto-entrepreneur)
    Merci

    • Bonjour Clarisse

      Avez vous eu une réponse puor votre code APE?
      peut être qu’il ya 2 activités distinctes…une principale et une secondaire…?

      Merci

  • Bonjour Séverine,

    merci pour vos précieux conseils.

    J’aurais une question pour un cas de figure ambivalent. Je souhaiterais ouvrir un salon de thé de cake designer (avec livraison chez le client). Mais j’aimerais aussi l’associer au service de traiteur chez le particulier le week-end.

    A votre avis, dans ce cas de figure, quel sera mon statut et mes activités annexes ?

    Merci pour votre réponse,
    Julie

    • Bonjour Julie,
      Le code APE (ou NAF) c’est l’Activité Principale de l’Entreprise. Cela sous entend qu’il vous faut créer votre entreprise sous l’activité qui vous demandera le plus de travail et/ou qui vous fera réaliser le plus gros chiffre d’affaire. Par exemple dans mon cas, mon APE est la formation d’adulte (activité principale). Or, je réalise également du conseil et je vends aussi des livres. Ces 2 autres activités sont secondaires car elles ne dépassent pas en temps et en chiffre d’affaire mon activité principale. Si cela venait à changer, je devrais alors changer mes statuts et donc mon APE.
      Par conséquent, il n’y a que vous qui sachez quoi choisir 😉

  • Bonjour Séverine,
    Merci pour les conseils précieux et précis que vous nous délivrez sur votre blog !
    Je vais bientôt (1er Mai) ouvrir un snack (fixe) en vente à emporter, devant lequel je dispose d’un espace public servant de terrasse (contractualisé avec la mairie).
    Un prestataire extérieur doit intervenir le soir pour préparer des produits de la mer frais (poissons, crustacés, … nous sommes au bord de la mer) grillés à la demande à la plancha.
    Ma question est la suivante: sachant que le stockage des matières premières au froid sera bien sûr respecté, la plancha peut-elle être installée dehors, en plein air, sur le gazon (!) ou encore sur une petite plateforme aménagée spécialement ?
    Merci pour votre réponse,
    Cordialement,
    Marie

    • En fait, le problème vient des insectes (et oiseaux passant au-dessus => comme M. Hollande lors de la marche « Nous sommes tous Charlie ») qui peuvent alors se poser sur les aliments qui sont en cuisson.
      Si la plancha est semi-fermée comme un barbecue, comme celui-ci par exemple :

      alors grâce à la fumée qui se dégagera lors de la cuisson, les insectes ne pourront venir et les fientes d’oiseaux tomberont sur la protection !
      Je ne vois alors aucun contre-indication.

  • Bonjour Severine,
    Je voudrais vous poser une question car je ne suis pas dans les deux cas exposés sur l’article.
    Je vous explique mon projet: Je veux faire la livraison de spécialités de l’Amérique Latine chez le gens, ou aux bureaux, ou pour des événements et je veux cuisiner chez moi.
    Je ne peux pas me déclarer étant que traiteur car je n’ai pas suivi une formation cuisine et je n’ai pas l’experience de 3 ans. Ma question est, sur quelle forme je dois me déclarer ? restauration ambulante ? dois-je avoir la carte de commerce ambulante ?

    Merci de votre aide 🙂